changement de pneus
Avec des pneus vérifiés régulièrement : rouler plus loin, rouler plus sûr
Contrôler l’état de ses pneus une fois par semaine est fortement conseillé. Une fois par mois, vérifiez leur pression, la profondeur des sillons, observez s’ils montrent des dommages latéraux ou tout autre signe d’usure. Au moindre doute, n’hésitez pas à consulter un professionnel pour confirmer leur aptitude à rouler.

Six raisons de changer ses pneus

Six raisons exigent de changer un pneu. Si, dans certains cas, le pneu est réparable, il doit avant toute réparation faire l’objet d’un examen minutieux réalisé par un professionnel. Lui seul, peut confirmer que le pneu n’a pas subit de dommages internes. Le démontage de l’enveloppe est une opération indispensable pour juger précisément de l’état du pneu.

1. Le pneu est crevé

Bien que très résistants et capables d’endurer de nombreux chocs, les pneus peuvent parfois crever. En cas de crevaison, votre pneu doit faire l’objet d’un examen par un professionnel. Lui seul peut s’assurer que son enveloppe intérieure n’a pas subi de dommages qui rendent le pneu irréparable.

Conseils de sécurité à adopter en cas de crevaison sur la route

• En priorité, pensez à votre sécurité et celle de vos passagers. Autant que possible, arrêtez votre véhicule sur une aire protégée, à l’écart de la circulation.
• Mettez le frein à main.
• Eteignez votre moteur et passez une vitesse.
• Allumez vos feux de détresse.
• Enfilez votre gilet de sécurité rétro-réfléchissant.
• Placez votre triangle de signalisation à distance réglementaire en amont de votre véhicule.

Changer un pneu crevé en toute sécurité

• Enfilez une paire de gants résistants.
• Avoir un sac poubelle dans votre coffre peut être utile au cas où le pneu crevé soit plein de boue.
• Assurez-vous d’avoir une planche ou tout autre objet résistant pour fournir un appui stable au cric en cas de sol meuble.
• Ne roulez pas trop vite avec la roue de secours : elle n’est peut-être pas correctement gonflée.
• Arrêtez-vous à la première station service afin de vérifier la pression de la roue de secours.
• Assurez-vous du bon serrage des boulons : mal vissés, ils peuvent endommager les disques des freins ou l’équilibrage des roues.

2. La limite d’usure est atteinte

Comment vérifier régulièrement l’usure de vos pneus ? C’est simple. Quelques conseils :

Legal limit

Sur le haut des flancs des pneus, des marquages en forme de Bibendum indiquent l’emplacement des témoins d’usure. Semblables à de petites bosses, ils sont situés au fond des sillons principaux.

Lorsque la hauteur de gomme restante arrive au niveau de cette marque, le pneu a atteint la limite d’usure de 1,6 mm. On vous recommande fortement de changer vos pneus avant même d’avoir atteint cette limite. Au-delà, vous mettez votre sécurité en danger et vous êtes en infraction.

Quoi qu’il en soit, même avec un témoin d’usure supérieur à 1,6 mm, il y va de votre sécurité d’adapter votre vitesse et votre style de conduite aux conditions extérieures, tout particulièrement sur sols mouillés.

3. Les pneus présentent des signes de vieillissement

Difficile de prévoir la durée d’utilisation des pneus. Elle ne dépend pas de leur date de fabrication. Des pneus qui n’ont pas ou peu roulé peuvent montrer des signes de vieillissement. Plusieurs facteurs peuvent affecter la durée de vie des pneus : conditions climatiques, conditions de stockage et d’utilisation, charge, vitesse, pression de gonflage, entretien, etc. Chacun d’entre eux peut modifier considérablement la durée de vie escomptée.

Quelques minutes d’attention régulières…

Pour toutes ces raisons, Michelin recommande à tout automobiliste de consacrer régulièrement quelques minutes d’attention à ses pneus afin de détecter tout signe de vieillissement ou d’usure : déformations ou craquelures sur la bande de roulement, sur l’épaulement ou les flancs, etc. Des pneus excessivement âgés perdent en adhérence. Par conséquent, Michelin vous recommande de faire vérifier régulièrement tous vos pneus, y compris la roue de secours par un mécanicien professionnel. Son examen confirmera leur maintien en service ou non.

Le test des 5 ans… avant qu’il ne soit trop tard !

Après 5 ans d’utilisation ou plus, les pneus doivent être examinés par un professionnel au moins une fois par an. S’il est nécessaire de les changer, suivez les recommandations du constructeur automobile concernant le remplacement des équipements d’origine. Par précaution, tout pneu non remplacé au bout de 10 ans d’âge doit l’être, même si son état général semble bon et qu’il n’a pas atteint la limite d’usure.